Bonheur et école incompatibles ?

Il est difficile d'être heureux à l'école ? le bonheur est d'après vous une notion incompatible avec le milieu scolaire ? Détrompez vous ! Non seulement le bonheur et l'école peuvent faire bon ménage, mais ce n'est pas si compliqué à mettre en place. Et le bénéfice est général : les enseignants sont épanouis, les élèves sont sereins et les parents rassurés ! Oui, mais dans l'immédiat, ce joli tableau est encore minoritaire. 

Et il est étonnant que le résultat obtenu ne soit pas l'objectif initial et majeur de la totalité des directeurs d'établissements scolaires du primaire, du secondaire et de l'enseignement supérieur. Si c'était le cas, il n'y aurait pas autant d'enseignants en souffrance et d'élèves incompris. 

Un objectif pris à bras le corps par un think-tank Le bonheur à l'école est devenu l'un des chantiers prioritaires de la Fabrique Spinoza. Il y a de fortes chances pour que vous me disiez : "jamais entendu parler !". Et pourtant. La fabrique Spinoza est une Association Loi 1901 d’intérêt général. C'est l'un des 12 principaux think-tanks français, nommé par Acteurs Public (média global spécialiste de l'analyse du fonctionnement des politiques publiques). Cette association a obtenu le rôle de Rédacteur-coordinateur de la Commission de l’ONU de mise en œuvre de la résolution de l’assemblée générale du 19 juillet 2011, visant à faire du bien-être citoyen un objectif du développement. C'est également l'organisateur des 1ères master class à l’École Centrale Paris sur l’entreprise positive (une entreprise performante économiquement via le bien-être de ses collaborateurs), ainsi que sur la psychologie positive. L'association est également membre de la commission présidentielle dite Attali II pour « l’Économie positive ».  La fabrique Spinoza, c'est aussi et surtout un think-tank qui axe son objet d'étude sur le bonheur citoyen. Ce laboratoire d'idées a la volonté de réveiller les consciences et de mettre le bonheur au cœur de la société. Il définit son approche du bonheur en tant qu'objet scientifique, philosophique, démocratique, traversant et à but positif ! (et moi, dès qu'on parle de positif, je tends l'oreille ! ;)

Bon, vous voyez, ce n'est pas parce que vous n'avez pas entendu parler d'eux qu'ils ne font rien ;). En tout cas, je pourrais résumer  en disant qu'il s'agit d'une association totalement impliquée dans le bien-être humain, un but qui s'avère utile à chacun d'entre nous ! Et je reste convaincue que les résultats bénéfiques qui découlent du bonheur citoyen peuvent révolutionner notre monde. Ce n'est pas de la naïveté, c'est de la logique !

Les 1ers ateliers du bonheur à l'école : quelle belle initiative ! J'ai découvert ce colloque des 1ers ateliers du bonheur à l'école grâce à la newsletter de Céline Alvarez via son blog La maternelle des enfants. Vous vous en doutez, j'ai tout de suite été emballée par le sujet et surtout par le programme. 

Les 1ers ateliers du bonheur à l'école  Du coup, je me suis inscrite, et je ne l'ai pas regretté. Nous étions plus de 200 participants. La manifestation avait lieu à la Halle des Blancs Manteaux (Paris 4ème, quartier du marais). Il s'agit d'un ancien marché couvert parisien qui soi-dit en passant, vaut vraiment le détour... Il est superbement restauré.

La matinée a été consacrée à des conférences participatives, avec des intervenants passionnants. Je ne vous détaillerais pas ici tout ce qui a été dit : ce serait beaucoup trop long ! Mais ne vous inquiétez pas, à la fin de l'article, après le programme détaillé, vous trouverez le lien vers la page du site de la Fabrique Spinoza, dans laquelle vous pourrez trouver toutes les photos, et surtout les slides des intervenants. Tous ne sont pas encore disponibles, mais ils seront rajoutés au fur et à mesure de la retranscription, alors n'hésitez pas à aller y jeter un coup d’œil régulièrement. 

Programme de la matinée Introduction filmée de Jean-Paul Delevoye, Président du Conseil économique, social et environnemental.

Heureux et solidaires à l'école : Jacques Lecomte, psychologue, a présenté la psychologie positive appliquée à l'école et les résultats qui en découlent.

L’environnement relationnel, première condition du bonheur à l’école : - Introduction et modération par Ilona Boniwell, psychologue, Positran. - Bien-être, bien vivre ensemble, plaisir d'apprendre par André Giordan, chercheur en éducation. - Établir des relations positives entre professeurs et élèves par Pierre-Yves Sanséau, professeur en   Ressources Humaines, Grenoble School of Management.

Le plaisir d’apprendre, source de réussites : - Introduction et modération par Pierre Lauret, philosophe et enseignant. - Liens entre bonheur et performance scolaire par Noémie Ledonné, analyste en éducation, OCDE. - Une maternelle nouvelle par Céline Alvarez, pédagogue.

Citoyenneté et engagement :  - Introduction et modération par Antonella Verdiani, chercheuse en éducation, Printemps de   l’éducation. - Les Savanturiers par Ange Ansour, pédagogue, CRI. - Bâtisseurs de possibles par Florence Rizzo, cofondatrice, Synlab.

Programme de l'après midi Après une pause déjeuner, l'après-midi a été consacré à des ateliers de groupes de travail sur le thème : "Construire ensemble le bonheur à l'école", avec des échanges sur les bonnes pratiques et la formulation de propositions pour l’éducation de demain. 

Liste des ateliers de travail : Apprendre le bien-être – Ilona Boniwell, psychologue et Laure Reynaud, enseignante, Créer une pédagogie positive – Mélusine Harlé, chercheuse en éducation et Amélia Legavre, enseignante, Transmettre des savoirs tout en favorisant le bien-être – Rémy Pawin, enseignant et historien, Gérer un établissement en vue du bien-être – Anne-Sophie de Oliveira, directrice d’établissement, Bâtir l’école du bonheur : architecture scolaire et bien-être – Maurice Mazalto, directeur d’établissement & Brice Jehanno, facilitateur, Innoko, Développer un climat serein et bienveillant dans des classes conflictuelles – Cyril Lambert, enseignant Améliorer le bonheur à l’université ? – Pascale Haag, psychologue, maître de conférences, Aimer les maths ! – Martin Andler, mathématicien et professeur des universités.

16h : Restitution des ateliers par Alexandre Jost, fondateur de la Fabrique Spinoza  16h30 : Perspectives d’avenir, François Taddéi, directeur du CRI, centre de recherches interdisciplinaires

Mon état en sortant de ce colloque ? Reboostée ! Supermotivée ! Décidée ! Epanouie ! Pleine de bonheur ! Voir autant de personnes se sentant concernées par ce sujet m'a vraiment convaincue de suivre ma route dans ce projet d'une scolarité positive. Le public varié était mu par la même volonté d'améliorer le quotidien dans les écoles, les collèges, les universités... et pas uniquement pour les élèves ! Et un grand nombre des spécialistes présents lors de ces ateliers travaillent déjà dans ce sens pour développer l'idée que le bonheur est essentiel à l'épanouissement de l'être humain dans le milieu scolaire. 

Un lien vers la page sur les 1er ateliers du bonheur du site de la Fabrique Spinoza

  • Cabinet Ré.Active
  • cabinet.reactive

© 2018 CABINET Ré.ACTIVE 

Corrections le 20/10/2020

Tous droits réservés